J’ai Un Rêve, Les Etats-Unis d’Afrique.

0
474
Les Etats-Unis D'Afrique

J’ai un rêve : les Etats-Unis d’Afrique.

Les gens pensent qu’il faut transformer le rêve en réalité mais il faut d’abord rêver. Je crois que le premier élément, c’est que les jeunes Africains rêvent mais pas d’un rêve inaccessible mais un rêve moteur.

Martin Luther King a dit : « I have a dream », « j’ai eu un rêve » et il l’a réalisé. C’est pas juste un rêve pour rêver sur son oreiller. Non. C’est un rêve éveillé.
J’ai un rêve : les Etats-Unis d’Afrique. J’ai un rêve : que l’Afrique devienne le continent le plus riche de la planète. J’ai un rêve : que tous les jeunes qui nous écoutent là et qui ont un potentiel de devenir des génies, des inventeurs, des scientifiques qui vont révolutionner politiquement, scientifiquement, religieusement ce continent, il faut d’abord qu’ils rêvent. Et puis, ensuite ce rêve va être un moteur pour aller à l’école, pour étudier, pour se donner les
moyens de le réaliser et ensuite avoir l’objectif de réaliser son rêve le plus vite possible comme Martin Luther King.

Toutes ces vieilles religions traditionnelles vont disparaître. Alors c’est sûr qu’elles n’aiment pas ça parce qu’elles perdent le pouvoir et l’argent. C’est le message que j’aurai si je rencontrais le Pape, par exemple : «voulez-vous prouver que vous êtes un homme de bien, un homme d’amour : vendez les milliards que représentent les églises catholiques dans le monde (vous savez que l’église catholique est propriétaire de 80 % des immeubles de Rome), vendez tout ça et aidez l’Afrique». Alors, là, peut-être que je me convertirai.

J’aimerais que les petits Africains qui sont chez eux, qui nous regardent, les jeunes, (quand on est vieux, on a beaucoup de mal à changer d’avis), ceux qui sont là, qui nous regardent dans leur maison : jetez-vous sur les scientifiques, étudiez, apprenez. Ne perdez pas le temps à écouter les chefs religieux, écoutez vos profs de math, de biologie, de médecine, de sciences, c’est là que se trouve la vérité. Le reste, eh bien, si vous aimez les sorciers, il vaut mieux aller voir les sorciers africains que les sorciers blancs.

Maintenant. Il faut commencer à se prendre en mains. C’est pour ça que j’espère que les pouvoirs politiques ici m’écouteront. Rassemblez tous les chefs coutumiers, les chefs traditionnels pour créer les Etats-Unis d’Afrique par la base et non pas par le sommet parce qu’il n’y a rien de bon à espérer de la BM, du FMI et de l’UA. Rien. Ce sont des politiciens, il faut que ça vienne de la base. Les chefs de village, les chefs de groupes ethniques sont directement en contact avec les populations et de leurs souffrances.

Moi, pourquoi je suis motivé ? Je ne peux pas ne penser que toutes les 5 minutes en Afrique, (on a fait une émission de 60 minutes ça fait 12 fois 5), il y a un enfant africain qui est mort de faim. Moi, je l’ai là (à la gorge). Alors, tout le reste peut parler de Jésus, de dieu ; ils peuvent aller donner l’extrême onction sur les cadavres. Moi, ça ne m’intéresse pas. Moi, je veux les empêcher de mourir. Moi, je veux sauver ces enfants qui sont là. Les jeunes étudiants qui m’écoutent là ont la capacité et c’est eux qui vont sauver ces enfants-là.
Quand on sait qu’un enfant meurt de faim, pour un adulte, il y a deux façons de réagir : La première, c’est de prier, ça ne sert à rien, ça ne sert à rien.
La deuxième, c’est de pleurer toutes les larmes, quelle horreur ; c’est les organisations humanitaires, elles pleurent, elles pleurent, elles ne font rien.

Et puis, c’est de dire : qu’est-ce qu’on fait, comment on va faire pour leur donner à manger ?
Alors, moi j’amène une solution : créer une ferme expérimentale pour créer du manioc génétiquement modifié pour pouvoir donner à manger, ils ne mourront plus. Il n’y aura
plus besoin de pleurer. C’est ça.
Donc mon action, elle n’est pas purement dans la spiritualité, dans la théorie et dans le rêve. En pratique, qu’est-ce qu’on fait. C’est pourquoi je veux que les jeunes africains se lèvent, cessent d’écouter les prêtres, les organisations humanitaires. Non.
Qu’est ce que je peux faire physiquement ? Va étudier la biologie, va étudier pour devenir généticien et tu vas donner à manger à tes frères et sœurs africains.

Extrait du recueil « Les Paroles Du Prophète Raël Pour Une Afrique Nouvelle« 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here